BASILIQUE SAINTE-ANNE

De style romano-byzantin, l’église dont la construction s’est étalée sur près de cinq ans, a été consacrée le 27 juin 1888. Elle arbore le titre de basilique mineure depuis 1993. Seulement quatre églises, toutes situées dans la ville de Rome, sont classées «majeures».

VISITE VIRTUELLE DE LA BASILIQUE SAINTE-ANNE

Témoignage éloquent du talent des architectes Perreault et Mesnard de Montréal, la basilique est parée de plusieurs œuvres d’art, dont des toiles et fresques de peintres renommés tels François Beaucourt, Jean-Baptiste Roy Audy, Cesare Porta et Guido Nincheri.

TROIS ÉGLISES ONT PRÉCÉDÉ LA BASILIQUE:

La première : petite église campagnarde dont l’ouverture coïncide avec l’érection canonique de la paroisse de Varennes en 1692 par Mgr de St-Vallier. Marguerite DuFrost de Lajemmerais, future sainte Marguerite d’Youville, y a été baptisée.
La seconde: construite en 1718 alors que la ville compte 375 habitants. Sur le nouveau terrain, on lui adjoint un presbytère et un cimetière. Elle reçoit le tableau miraculeux de Sainte-Anne, il est toujours exposé dans la basilique actuelle.
La troisième: dessinée par le curé Dururon, architecte à ses heures, elle est bâtie en 1780. S’apparentant à l’église Sainte-Famille de l’Île d’Orléans, elle était selon l’archéologue Jacques Viger, «la plus belle et la plus riche de la Nouvelle-France pour son époque.»

Somptueuse et impressionnante, la basilique Sainte-Anne entourée de ses chapelles votives longe le fleuve avec majesté et attire touristes et pèlerins tout au long de l’année.